© 2016 by Syndicat des Distillateurs et Liquoristes d'Alsace.

Facebook-logo-f-880x625.png

Retrouvez les Eaux-de-vie d'Alsace sur facebook

Qui sommes-nous ?

Le Syndicat des Distillateurs et Liquoristes d'Alsace a pour mission d'informer sur les eaux-de-vie d'Alsace et de les promouvoir auprès du public.

 

C'est l'Organisme de Défense et de Gestion des cinq eaux-de-vie ayant décroché une Indication Géographique en 2015 :

Kirsch d'Alsace - Questch d'Alsace - Mirabelle d'Alsace - Framboise d'Alsace - Whisky d'Alsace

Le Syndicat des Distillateurs et Liquoristes d'Alsace réunit les différents acteurs qui entrent dans le processus d'élaboration des eaux-de-vie d'Alsace : les distillateurs, les producteurs de fruits (Kirsch d'Alsace et Quetsch d'Alsace) et les brasseurs (Whisky d'Alsace).

Le Syndicat regroupe trois catégories profesionnelles

Les Distillateurs
Les Producteurs/ Négociants de fruits
Les Brasseurs

Ils sont le fer de lance du Syndicat et travaillent leur savoir-faire pour une production de qualité.

Notre démarche qualité

Les Producteurs et Négociants de fruits sont identifiés pour la vérification de la traçabilité des cerises et des questches matière première du Kirsch d'Alsace et de la Questch d'Alsace.

Les Brasseurs interviennent dans l'élaboration du Whisky d'Alsace lors de la fabrication des brassins.

L’indication géographique Alsace : qu’est-ce que c’est ?

C’est une démarche qualité. Le principe est de fixer des règle pour l’élaboration des eaux-de-vie qui sont consignées dans des cahiers des charges (un par eau-de-vie). Ces règles reprennent le savoir-faire local présent depuis des générations en Alsace. Le respect des cahiers des charges est vérifié par un organisme de contrôle externe et indépendant sur la base de deux plans de contrôle (un pour les eaux de vie de fruits [Kirsch d’Alsace, Questch d’Alsace, Mirabelle d’Alsace] et un pour le Whisky d’Alsace).

Quel est l’intérêt d’une telle démarche ?

 

L’intérêt premier de la démarche est la préservation du label Alsace sur les étiquettes d’eaux-de-vie, produit emblématique de la région. Le règlement européen 110/2008 du 15 janvier 2008 dispose que les boissons spiritueuses doivent mettre en place des cahiers des charges si elles veulent continuer à mentionner une origine sur leurs étiquettes (avec un délai de mise en œuvre au 1er janvier 2015). C’est dans ce contexte qu’a été relancé le Syndicat des Distillateurs et Liquoristes d’Alsace en 2013. Les cinq cahiers des charges ont été homologués au niveau national début 2015.

 

Ensuite, une démarche qualité c’est offrir des garanties aux consommateurs. Par la simple lecture de la mention Alsace sur l’étiquette d’eau-de-vie, le consommateur sait que l’eau-de-vie qu’il achète a suivi un processus de fabrication contrôlé dans le but de lui offrir un produit de qualité. Par exemple, l’eau-de-vie est conservée pendant une période de repos avant d’être commercialisée ; la fermentation, la distillation et la réduction des eaux-de-vie ont lieu en Alsace, etc… 

 

Enfin, le respect par tous du même cahier des charges ne constitue pas pour autant une standardisation qui mènerait à une uniformisation des produits. Le cahier des charges c’est un socle de qualité qui laisse une multitude de portes ouvertes pour se différencier. Chaque distillerie a la possibilité d’apporter sa « patte » et réaliser des eaux-de-vie de caractère. Le respect d’un certain nombre d’exigences laisse de la place pour la créativité et la différenciation entre les distilleries alsaciennes.  

Le Syndicat des Distillateurs et Liquoristes d'Alsace en quelques dates

 

2013

Les distillateurs alsaciens décident de relancer le Syndicat des Distillateurs et Liquoristes d'Alsace par la mise en place de cahiers des charges pour cinq eaux-de-vie afin de préserver la mention Alsace sur ces produits.

 

2015

Janvier : Publication au Journal Officiel des cahiers des charges des cinq indications géographiques : Kirsch d'Alsace, Questch d'Alsace, Mirabelle d'Alsace, Framboise d'Alsace et Whisky d'Alsace.

Juillet : Validation des plans de contrôle par l'INAO 

 

 

Les cahiers des charges des cinq indications géographiques Alsace